Les Ex-PCF

Le plus grand parti de France

Comptable, journaliste ; rédacteur en chef de l’Humanité Dimanche ; co-fondateur de la revue Informatique et Gestion ; adhère au PCF en 1936, ne reprend pas sa carte en 1968.

Journaliste ; rédacteur en chef adjoint de l’Humanité ; adhère au PCF en 1945, ne reprend pas sa carte en 1957.

Psychanalyste, professeur des universités, écrivain, réalisateur ; adhère aux JC en 1964, quitte l’UEC pour le PCMLF.

 Institutrice, féministe, syndicaliste et pacifiste ; entre au PCF en 1920, le quitte au milieu des années 1920.

Féministe, pacifiste, écrivaine ; adhère au nouveau Parti communiste en 1920, le quitte en 1923 ; se présente à l'élection présidentielle de 1947.

Avocat, écrivain ; résistant ; adhère au PCF en 1945, le quitte en 1957.

Docteur en philosophie ; pacifiste, partisan de l’adhésion à l’IC ; adhérent du Parti communiste dès sa fondation, membre du Comité directeur (1920-1922) ; quitte le PC en 1938.

Avocat ; partisan de l’adhésion à l’IC ; démissionne en 1923 après la décision du parti d’interdire l’appartenance à la Franc-maçonnerie.

Ouvrier tisseur ; syndicaliste, coopérateur ; adhère au nouveau Parti communiste (SDIC) dès sa naissante en 1920, le quitte en 1923 pour l’USC ; conseiller municipal SFIC, député USC de 1924 à 1928.

Professeur, chercheur ; secrétaire national de l’UEC en 1960.

Maître assistant de russe à la Sorbonne, traducteur ; adhère aux JC en 1958, s’éloigne du PCF au début des années 1980.

Comptable ; maire de Pantin, député, sénateur ; membre du Parti communiste dès sa création en 1920, le quitte en 1922 et crée UFS ; adhère à la SFIO.

Obstétricien, gynécologue, professeur des universités ; un des artisans du premier « bébé éprouvette » français ; membre quelques temps de l’UEC.

Professeur d’université, agrégé de russe ; secrétaire national de l’UEC en 1959 – 1960.

Professeur de philosophie, psychanalyste ; secrétaire national de l’UEC, exclu en 1965.

Inspecteur des PTT ; syndicaliste CGT ; membre du PCF à vingt ans, quitte le PCF avec Marcel Rigout pour l’ADS.

Médecin gynécologue, président du planning familial ; entre au PCF au moment de sa création, en 1920, le quitte vers 1956, après les événement de Hongrie.

Psychiatre ; Résistant, participe à la libération de Nice ; adhère au PCF en 1944, en est exclu en 1956.

Médecin gastro-entérologue, ministre ; adhère à l’UEC et la quitte en 1965 ; cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde.

Professeur, agrégé, directeur l’HESS, spécialiste de l'histoire urbaine ; adhère au PCF vers 1951, s’en éloigne en vers 1956.

Professeur d’histoire, chercheur au CNRS ; secrétaire général de l’UEC de 1959 à 1961, quitte le PCF en 1968.

Professeur ; quitte le PCF en 1977-79, en désaccord avec la ligne de Georges Marchais.

Journaliste ; quitte le PCF en 1968, après le Printemps de Prague.

Biologiste et biochimiste ; prix Nobel pour ses travaux en génétique (1965), professeur au Collège de France (1967), directeur de l’Institut Pasteur (1971) ; résistant (FNU, FTP) ; membre du PCF de 1943 à 1945).

Philosophe et essayiste ; adhère aux JC en 1950, en est exclu en 1956.

Professeur d’histoire ; adhère aux JC en 1956, exclu du PCF en 1966 ; fondateur de la JCR puis de la Ligue communiste.

Maire de Sevran entre 2001 et 2018 ; adhère aux JC en 1984, quitte le PCF en 2009 pour Europe Ecologie.

 Psychiatre et psychothérapeute de l'enfant et de l'adolescent ; adhère au PCF après la guerre et le quitte en 1970.

Psychiatre ; membre du CC (1979-1985) ; adhère au PCF en 1964 , s’éloigne en 1990.

Ingénieur EDF ; adhère au PCF vers 1950, s’en éloigne en 1980.

Historienne, professeure émérite, spécialiste de l'histoire des ouvriers, initiatrice de l’histoire des femmes en France ; adhère au PCF en 1955 et s’en éloigne en 1958, après la publication du rapport Khrouchtchev.

Maître-assistant à la Sorbonne ; historien du mouvement ouvrier, créateur du Centre d’histoire du syndicalisme ; adhère au PCF en 1930, le quitte en 1932, ré adhère en 1934 et le quitte en 1939.

Professeur, économiste marxiste et anti-impérialiste ; adhère au PCF à son arrivée à Paris, en 1947, puis s’en éloigne.

Employée, institutrice puis journaliste à l’Humanité-Dimanche, chef de la rubrique Média ; en rupture avec le PCF en 1981, licenciée de l’Humanité.

Psychiatre et psychanalyste ; adhère dans les années 1930, est exclu en 1958.

Réalisatrice, productrice, actrice ; militante des Jeunesses communistes en 1952.

Agrégé d’histoire, attaché de recherche au CNRS, professeur à la Sorbonne ; adhère en 1935, s’éloigne en 1969 après la répression du Printemps de Prague.

Journaliste, chef du service économique de l’Humanité ; démissionne de L’Humanité en 1980

Professeur à la Sorbonne, spécialiste de l’histoire économique et sociale ; adhère au nouveau PCF en 1920 après le Congrès de Tours, quitte le PCF pour la SFIO en 1925.

Médecin psychiatre et psychanalyste ; membre du PCF de 1946 à 1978.

Historien, professeur au Collège de France, adhère en 1947, ne reprend pas sa carte en 1960.

Psychiatre ; résistant, membre du Front National ; adhère en 1935 et rompt avec le PCF vers 1956.

Économiste, professeur d'université ; membre du PCF au début des années 1970, rompt en 1977.

Psychiatre, psychanalyse ; adhère à l’UEC en 1958 et au PCF 1959, exclu en 1965.

Psychiatre et psychanalyste ; membre du PCF de 1973 à 1977.